Par le Docteur Sophie Menkes

Notre graisse contiendrait-elle l’élixir de jeunesse ? Oui ! Grâce à cette nouvelle technique autologue de réjuvénation cutanée : nanofat grafting, la peau est rayonnante, éclatante.

La chaleur, les rayons ultra violets, le tabac, le stress, le vieillissement… déshydratent la peau, dénaturent les lipides du film hydrolipidique protecteur à la surface de la peau, et ceux du ciment intercellulaire de la couche cornée. Notre élastine et notre collagène se dégradent plus rapidement. Fragilisée, la peau est alors de moins en moins bien protégée et plus sensible à toutes les agressions extérieures.

De nombreuses solutions s’offrent à nous, mais la réjuvénation cutanée par la technique des nanofats est très efficace, provient de notre corps, et va durer plusieurs années. C’est ce que l’on appelle : la médecine auto régénérative. Que souhaitez vous ? Quand vous vous regardez dans le miroir, vous voulez que votre peau soit belle, alors vous êtes confiante, vous vous sentez attractive. Deux éléments sont fondamentaux quand nous regardons notre peau. Le premier élément est la bonne santé, le deuxième élément est la jeunesse.

Quels sont les indicateurs de la bonne santé de la peau ?

En priorité l’aspect de la peau, elle doit être fraîche, lumineuse, naturelle, éclatante. Elle doit sembler hydratée, propre, ne pas être réactive.

Quels sont les indicateurs d’une peau jeune ?

Elle doit sembler uniforme, pas de tache, sans ride ni ridule, elle doit sembler également ferme, élastique, pas de pore dilaté, pas de cicatrice, pas de relâchement. Mais d’un pays à l’autre les demandes concernant la qualité de la peau ne sont pas les mêmes : en France on va demander à la peau d’être uniforme, mate, avec un joli grain, bref parfaite ! En Angleterre par exemple il va falloir qu’elle soit bien hydratée et repulpée, en Chine on va demander à la peau d’être naturelle, d’avoir l’air reposée et jeune. La peau est un organe très important : elle nous protège ! Elle contient de nombreux capteurs qui nous permettent de ressentir, elle régule notre température, c’est un grand réservoir sanguin, puisqu’elle contient 8 à 10 % du volume total corporel du sang, elle permet la sécrétion à travers la sueur de nombreuses substances. Sa structure est complexe, elle est composée de l’épiderme qui est une barrière contre l’eau, les micro organismes, et diverses substances chimiques, du derme qui lui donne sa force et sa rigidité avec le derme papillaire et le derme réticulaire, et enfin, du tissu sous cutané richement vascularisé, qui contient le tissu adipeux et sert d’interface entre le derme et les muscles et tendons. De multiples facteurs vont affecter la qualité de la peau positivement ou négativement.

Positivement, c’est un bon environnement sans pollution, un mode de vie sain, bien dormir, bien manger, être relaxée, être en bonne santé, faire du sport, et de bonnes prédispositions génétiques… Négativement, c’est la pollution, le soleil, les rayonnements ultraviolets, l’air conditionné, de longues heures de travail, le stress, les régimes, le tabac, la mauvaise santé, le vieillissement et les mauvaises prédispositions génétiques… Les deux facteurs principaux de vieillissement cutané étant bien entendu les rayonnements solaires et le tabac.

Quels sont les objectifs de notre traitement ?

Nous souhaitons obtenir une réjuvénation de la peau en augmentant la vascularisation, la néo collagénèse, la régénération des tissus et des nerfs. Le résultat en est l’hydratation et la stimulation de la trophicité cutanée. Nous voulons restaurer l’aspect frais de notre visage, adoucir les rides et les ridules raffermir les contours du visage, tout en restant naturelle.

Pourquoi utiliser la graisse ? Cette graisse que nous détestons toutes pourrait elle contenir l’élixir de jeunesse ?

En effet, la graisse est composée de 30 à 60 % d’adipocytes, et de cellules sanguines. Après centrifugation, on obtient le Red Pellet qui contient le stroma vasculaire fraction (SVF).

Le SVF est composé de cellules endothéliales, de cellules hématopoiétiques, péricytes, fibroblastes …et surtout l’héroïne du jour : l’Adipose Derived Stem Cell (ADSC) la plus importante de toutes ! Cette cellule est capable de se transformer en d’autres cellules, mais surtout elle présente une importante activité paracrine, avec la sécrétion de facteurs de croissance. La découverte de cette cellule a conduit à cette nouvelle technique : les nanofats grafting.

C’est une émulsion provenant d’une toute petite quantité de votre propre graisse, qui possède des capacités régénératives, et que l’on peut injecter à travers une aiguille fine ou une cannule. La procédure relève uniquement de forces mécaniques, le SVF en est le composant principal.

C’est facile à collecter avec du matériel approuvé, le traitement est fait en un jour et les tests cliniques confirment sa sécurité. Il est important de savoir quelle en est la composition exacte, d’un matériel à l’autre.

La composition change t’elle ? D’une zone donneuse à l’autre les cellules sont elles les mêmes ?

Il est certain que chaque étape du processus est importante et peut changer le résultat. De nombreuses études sont en cours, mais nous savons aujourd’hui que les nanofats ne contiennent aucun adipocyte viable, uniquement des cellules mésenchymateuses, et que les nanofats ne peuvent donc pas donner de volume. Ce n’est pas un lipofilling. Le prélèvement de graisse se fait après anesthésie locale au niveau de la face interne des genoux, de la face externe de cuisses ou de la paroi abdominale, à l’aide d’une cannule très fine 18G. La graisse va directement par l’intermédiaire d’un système clos dans une poche qui contient les premiers filtres. Après rinçage de la graisse collectée (environ 20 ml) avec une solution saline, on prélève de la poche le microfat. Ce microfat va ensuite être filtré à l’aide de quatre filtres de plus en plus fins, dont le dernier est le NanoTransfer (600/400 microns), afin d’obtenir un produit qui ne contient plus d’adipocyte viable, puisqu’ils ont été détruits, et qui est débarrassé d’un maximum de fibres.

Nous obtenons ainsi nos nanofats, il reste la matrice du tissu graisseux qui contient les cellules régénératives. A cette émulsion va être rajouté 20 % de Plasma Riche en Plaquettes (PRP) afin d’améliorer l’intégration des cellules. L’injection se fait à l’aide d’une cannule 25 G, à travers quatre points d’entrée, en sous-cutané et dans toutes les zones du visage. En moyenne 15 ml de nanofat/PRP sont réinjectés, la procédure dure environ 2 heures, elle est indolore. Seules des complications mineures ont été notées, notamment une rougeur et un oedème entre 2  et 4 jours, ainsi que des ecchymoses et des douleurs au niveau du site donneur.

Après environ quatre semaines, on commence à ressentir au niveau de la peau une meilleure hydratation, un joli teint, il va falloir attendre trois mois pour obtenir une régénération de la texture de la peau, une amélioration des hyperpigmentations, une amélioration des cicatrices, un teint uniforme, éclatant et régulier, une peau plus ferme et élastique, une amélioration de l’ovale du visage, une réduction des cernes, des rides et une disparition des ridules, une amélioration de la texture et surtout de l’hydratation : bref une peau de bébé ! Six mois plus tard on obtient un véritable effet liftant, l’amélioration va encore se poursuivre jusqu’à 9 et parfois 12 mois avec un résultat toujours parfaitement naturel. En conclusion les nanofats sont efficaces dans la réjuvénation du visage, c’est une procédure autologue avec un seul et unique traitement. Le SVF en est le principal composant, et les résultats sont durables sur plusieurs années.

La beauté féminine repose sur des caractéristiques de sensualité, de fraicheur, et de bonne santé. Voilà de quoi retrouver une peau rayonnante, éclatante sans risque de rejet, puisque ce sont vos propres cellules, sans risque d’être figée ou artificielle. Vous allez remonter le temps de façon complètement naturelle. Vous venez nous consulter pour être plus jolie et vous repartez plus heureuse. C’est l’assurance de retrouver l’estime de soi et l’estime de soi c’est l’assurance d’avancer…


Docteur Sophie Menkes 

Médecin en esthétique, Médecin-chef de l’Institut Forever (Genève, Suisse), spécialiste en gynécologie esthétique, médecine régénérative et médecine interne. Médecin formateur en Acide Hyaluronique pour le laboratoire Allergan, médecin formateur Ulthera et Cellfina pour le laboratoire Merz, médecin formateur en gynécologie esthétique pour Aesthetic, médecin formateur en greffes Microfat et Nanofat. Conférencière en médecine dans le cadre de formations et de congrès internationaux.

 

Leave a Comment